perte bagage

La perte des bagages dans les aéroports et les gares est un phénomène grave récurrent. Cela est parfois dû à l’oubli. Dans la plupart des cas de perte dans les aéroports, la responsabilité incombe à la compagnie aérienne. Quelques fois, lesdites affaires sont simplement volées par des personnes animées d’intentions malicieuses. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’éviter l’un ou de ces scénarios. Voici comment éviter la perte de vos bagages.

Les étiquettes connectées : la solution permettant de localiser son bagage

La récupération d’un bagage égaré ou perdu est favorisée par de nombreux facteurs. Le premier et le plus important est la possibilité d’identifier clairement son propriétaire. Ensuite, il faut qu’il soit possible pour une personne de contacter facilement le propriétaire d’un bagage égaré.

Pour ce faire, sur le marché, il existe désormais des solutions permettant de retrouver plus rapidement ses bagages. L’étiquette connectée est l’une des plus connues. Ce produit est basé sur la technologie NFC. Ce sigle correspond aux termes anglais Near Field Communication. Cela se traduit en français par “communication en champ proche”. Cette technologie (sans contact) favorise l’interaction entre deux objets distincts en les rapprochant l’un de l’autre.

Comment utiliser une étiquette connectée ?

Pour activer l’étiquette connectée, un QR code est disposé sur la surface de l’étiquette. Ce code devra être scanné par l’acquéreur de l’étiquette à l’aide d’un mobile. Pour ce faire, il n’est pas nécessaire de posséder un appareil sophistiqué. Un simple smartphone fera très bien l’affaire, à condition d’être en mesure de scanner le QR code ou la puce NFC. Après cela, le propriétaire d’un bagage pourra être contacté sans difficulté si d’aventure son bagage était perdu puis retrouvé par un tiers.

À l’achat de l’étiquette connectée, il vous est demandé de fournir diverses informations. D’abord, vous devez renseigner une adresse e-mail ou un numéro de téléphone. Vos coordonnées sont ensuite associées au QR code de l’équipement. Ainsi, en cas de perte, celui qui retrouve votre valise parvient à vous joindre en scannant la puce.

Après le scan, l’intéressé devra renseigner son identité suivie de son adresse e-mail ou de son numéro de téléphone. Ainsi, vous pourrez le joindre sans difficulté. À défaut, il peut également laisser vos affaires auprès d’un service des objets égarés et vous informer du lieu, afin que vous puissiez les récupérer.

bagage

Comment localiser un bagage perdu ?

Pour localiser précisément un bagage perdu, il existe différentes solutions. Les plus employées sont la géo-localisation GPS ou la localisation par un réseau d’objets connectés tels que le réseau mondial d’Iphone.

La géo-localisation de bagages

Le tracking de bagage consiste à installer sur vos valises un traceur afin de les localiser en cas de vol ou de perte. Pour ce faire, l’un des outils les plus employés est le traceur GPS. Il s’agit d’un dispositif de localisation intégrant une puce GPS munie d’une batterie.

Les traceurs GPS se déclinent sous différents types d’équipements. Certains fonctionnent avec une carte sim alors que d’autres s’en passent. Cependant, contrairement aux premiers, les seconds ne fournissent pas une localisation en temps réel. Leur fonction se limite à l’enregistrement de positions satellitaires.

Les traceurs GPS se retrouvent en grande et en petite taille. Du fait de leur autonomie, les derniers sont plus adaptés au tracking de valise.

L’inconvénient avec ce type d’équipement, c’est l’interdiction d’utiliser certains modèles avec carte sim en avion. Par ailleurs, il existe une législation sur les batteries lithium-métal ou lithium-ion exigeant le retrait de la batterie au-delà d’une certaine énergie embarquée, avant de voyager en avion. En outre, l’autonomie de ces dispositifs impose un rechargement régulier de l’équipement.

La localisation par un réseau d’objets connectés

Avec les objets connectés, il devient possible de géolocaliser un équipement sans puce GPS mais en utilisant les réseaux Wifi ou Bluetooth. Les différents objets du réseau mesurent l’intensité des signaux qui leur parviennent et peuvent en déterminer la position géographique des émetteurs. Un signal faible indiquant un éloignement plus important qu’un signal fort. Évidemment, cette localisation sera moins précise qu’un positionnement GPS et sera dépendante de l’absorption des signaux par les différents matériaux environnants. L’avantage de cette technologie de communication de proche en proche au sein d’un réseau d’objets connectés repose sur la consommation limitée de ces dispositifs électroniques permettant une autonomie de plusieurs années sans recharge.

Quelle que soit la solution que vous choisirez, assurez-vous que celle-ci renferme moins de 100 Wh de lithium, limite pour voyager en soute. Cette obligation découle de la réglementation IATA.