traitement thermique

Le traitement thermique est une technique courante pour travailler les métaux. Il englobe plusieurs opérations, dont le recuit. Ce procédé correspond à la phase de montée progressive en température des pièces métalliques à travailler, suivie d’un refroidissement plus ou moins rapide. Le recuit vise à modifier les aspects physiques des pièces. Il facilite le travail et permet au responsable du traitement thermique de façonner les métaux dans les meilleures conditions.

Qu’est-ce que le recuit ?

Le traitement thermique recuit fait référence à la première étape du traitement thermique des métaux. Il s’agit d’un procédé très technique qui permet aux pièces métalliques de retrouver un certain équilibre malgré la chauffe. Le principe du recuit consiste à chauffer les métaux à une température spécifique, souvent comprise entre 500 et 850 °C.

Ensuite, le spécialiste doit maintenir la température pendant un laps de temps plus ou moins (environ une minute par millimètre d’épaisseur). Ensuite, le professionnel du traitement thermique des métaux procède à une phase de refroidissement qui dure généralement plusieurs heures. Le plus difficile est souvent de maîtriser le temps de montée en température. Il faut bien régler la vitesse de chauffe en fonction de l’épaisseur, de la taille et de la structure du métal.

traitement recuit

L’importance du recuit pour le traitement thermique des métaux

Le traitement thermique au recuit joue un rôle essentiel dans le processus de création d’un objet en métal. Cette opération a pour objectif de rendre les pièces métalliques plus flexibles afin de pouvoir les travailler plus facilement. Au cours du traitement thermique, les métaux peuvent subir différentes chauffes susceptibles de les déformer et les déformations risquent d’être très disparates sans le procédé du recuit.

Ce dernier les assouplit et leur confère un niveau de dureté nettement plus homogène. Pour le travail de l’acier, le recuit agit aussi sur sa plasticité, d’où l’importance de réaliser une normalisation avant la trempe. D’ailleurs, il faut toujours faire le recuit en premier parce qu’il annule les effets de la trempe.

Comment mettre en œuvre le procédé du recuit ?

Le recuit est une opération délicate qui requiert un savoir-faire spécifique. Il faut d’abord préparer la température du recuit avec grande précision. Pour effectuer cette étape, une société de traitement thermique des métaux utilise souvent un four spécial que l’on appelle un four de trempe. Programmable, ce type de four professionnel monte rapidement en température pour mieux contrôler le recuit. Toutefois, certains artisans à l’ancienne font le recuit directement dans une forge. Dans ce cas, il faut d’abord atteindre la bonne température de recuit avant de maintenir la pièce métallique à travailler pendant une minute par millimètre d’épaisseur. S’il s’agit d’une forge à charbon, il faut remuer constamment le métal afin que la chauffe soit homogène.

Pour le refroidissement, il est possible de laisser le métal dans la forge jusqu’à ce que le feu s’éteigne complètement, ce qui peut prendre des heures. Il est quand même indispensable de s’assurer que les braises ne se ravivent pas. L’idéal est donc de faire appel à une entreprise de traitement thermique des métaux qui utilise un four de trempe.