acouphènes cervicaux

Notre sens de l’ouïe est l’un des plus importants pour communiquer. Sans lui, nous ne pourrions partager nos émotions, nos sentiments ainsi que de multiples informations aussi banales qu’essentielles avec nos proches. Prendre soin de son audition est donc absolument vital. Comme toujours en matière de santé, il est très important d’écouter son corps pour bien se soigner, et ceci est particulièrement vrai en cas d’acouphènes cervicaux. Explications.

Qu’est-ce qu’un acouphène cervical ?

Par définition, un acouphène est un bruit que l’on perçoit sans qu’il ne soit issu de l’environnement extérieur. Il en existe de nombreux types et l’acouphène cervical fait partie de la catégorie des acouphènes subjectifs, car la sensation auditive qu’il provoque n’est pas d’ordre physique. La source de ces acouphènes particuliers, qui se manifestent la plupart du temps sous la forme de bourdonnements ou des sifflements, se situe en fait entre la boîte crânienne et les cervicales.

L’acouphène cervical, que l’on appelle parfois acouphène somatosensoriel, est bien plus fréquent qu’on ne le pense puisqu’il touche environ 7% de la population. On doit le différencier des optiques par exemple, qui trouvent leur origine dans un dysfonctionnement du système auditif. Rien de cela ici, les acouphènes pulsatiles cervicales sont d’origine souvent traumatique. Détaillons un peu les causes et symptômes avant de voir que faire en cas d’acouphènes cervicaux.

acouphène cervical

Causes de l’acouphène cervical

Les causes de l’acouphène cervical peuvent être nombreuses. Ce peut d’abord être la conséquence d’un traumatisme, notamment crânien ou du cou. Une tension des muscles cervicaux due au port de charges lourdes ou bien à une mauvaise posture peut également entraîner ce type de symptômes. Les troubles de la mâchoire ont également été identifiés comme potentiels générateurs de l’acouphène cervical, notamment chez les personnes atteintes de bruxisme et qui grincent des dents en permanence.

Les symptômes les plus courants se présentent sous la forme de sifflements et de bourdonnements, que les patients entendront dans une ou deux oreilles. L’audition reste parfois tout à fait normale, mais la gêne occasionnée peut être importante. En cas d’acouphènes cervicaux, la personne peut également se plaindre de migraines, de douleurs au niveau du cou ou des épaules. Tous symptômes lancinants qui peuvent à terme impacter la qualité de vie te générer anxiété et dépression.

Que faire en cas d’acouphènes cervicaux ?

D’abord, sachez que la prévention est comme toujours le meilleur moyen de limiter les risques. Évitez donc le port de charges lourdes autant que possible, veillez à maintenir une posture droite devant votre ordinateur et surtout consultez un spécialiste dès que vous ressentez les premiers symptômes. Plus la prise en charge est rapide, plus le traitement aura de chances d’être efficace. Et les possibilités sont nombreuses pour vous aider.

On rappelle également que le port de bouchons antibruit dans les environnements à haut niveau de décibels est indispensable. Visitez les pages du site expert Earpros.com pour en apprendre plus sur la question. Par ailleurs, sachez que de nombreuses pratiques comme la physiothérapie, le Qi Gong, l’acupuncture et surtout l’ostéopathie peuvent vous aider à éliminer les symptômes en cas d’acouphènes cervicaux. Pour limiter les effets de la douleur, on pense également à l’hypnose ou la sophrologie.