CAF rembourse crèche

Après neuf mois intenses, bébé est enfin là. Humant bon l’innocence, votre bout de chou illumine chacune de vos journées. Malheureusement, d’ici peu, vous devrez le confier à un spécialiste de la petite enfance. À cause de la reprise de votre activité professionnelle ou de vos études, vous devrez bientôt couper le cordon ombilical.

Seulement, du fait de l’état de vos finances, vous avez peur de ce qu’on paye pour la crèche. Lait, repas, couches … Avec leur formule all inclusive, les crèches peuvent établir des factures extrêmement salées. Heureusement, la Caisse d’Allocation Familiale (ou CAF) est toujours disposée à donner un coup de main aux parents nécessiteux.

Est-ce que la CAF rembourse ce qu’on paye pour la crèche ?

La vaste majorité des crèches ont signé des conventions avec la CAF. Concrètement, cela signifie qu’elles perçoivent directement des aides de l’État pour chaque enfant qu’elles accueillent. Pour les familles, cette relation implique que ce qu’on paye pour la crèche est bien en deçà de la valeur réelle.

Pensez-y une seconde… En France, le foyer moyen dépense entre 160 et 240 € par mois pour faire garder ses deux enfants. Sachant que le lait, les repas et les ateliers ludo-éducatifs sont inclus dans ce tarif, avouez que c’est une offre généreuse. Dépendamment de votre situation, le montant de votre allocation variera grandement. Faites une estimation réaliste du budget prévisionnel sur https://www.babilou.fr/le-tarif-de-la-place-en-creche/les-aides-de-la-caf-en-creche.

Pour autant, l’histoire ne s’arrête pas là. En effet, certains parents ont fait le choix de placer leurs enfants en micro crèches. Pour ces derniers, l’État réserve une surprise de haut vol.

CAF crèche

Est-ce que la CAF prend en charge les enfants en micro crèches ?

Accueillant un maximum de dix enfants, la micro crèche est un établissement qui séduit de plus en plus de jeunes parents. Dans cet environnement intimiste, les bébés ont plus de chances de s’épanouir sur tous les plans. Pour comprendre l’effervescence autour de ces structures, n’hésitez pas à en savoir plus sur les micro crèches.

Concernant la gestion des finances, la donne est quelque peu différente. En effet, les micro crèches ne bénéficient pas du soutien financier de la CAF. Pour autant, cela ne signifie pas que ce qu’on paye pour la crèche est plus avantageux. Grâce à une allocation appelée le CMG (Complément du libre choix du Mode de Garde), il est possible d’être remboursé à hauteur de 85 %. Pourquoi ne pas y inscrire votre bébé ?

Disposant tous d’une formation pour travailler en petite enfance, les personnels de ces structures sauront répondre à chacun de leurs besoins. Attention cependant… Pour bénéficier du CMG, il est nécessaire de remplir certaines conditions parmi lesquelles :

  • l’enfant doit rester en micro crèche pendant au moins 16 heures chaque semaine ;
  • le forfait horaire de la micro crèche ne doit pas dépasser 10 € / heure ;
  • Les parents doivent rentrer dans l’une des huit cases prédéfinies par l’État.

Personnes souffrant de handicaps, parents célibataires, Français percevant le RSA, … Il est très facile de devenir l’un des bénéficiaires du CMG.