vaincre la solitude

Les défis et les situations de la vie amènent souvent certaines personnes à se replier sur elles-mêmes. En Europe, de plus en plus de personnes ont un moment de solitude. Cet état de choses est parfois voulu, mais la plupart du temps, c’est la résultante de certains chocs subis. Voyons ensemble quelles sont les causes et les conséquences de la solitude.

Qu’est-ce que la solitude en psychologie ?

La solitude est l’état d’une personne, donc les contacts extérieurs sont très réduits ou quasiment inexistants. Les causes de la solitude sont multiples et multiformes. Ses symptômes sont notamment l’éloignement social, le repli affectueux, le désintéressement. C’est pourquoi certains scientifiques le qualifient d’isolement social. Tout le monde peut souffrir de solitude. La principale caractéristique de la solitude est le non-engagement de la personne dans les rapports avec les autres.

En psychologie, on peut distinguer deux types de solitude : la solitude voulue et celle subie. La solitude est dite voulue quand elle relève de la volonté de la personne. C’est une décision unilatérale du sujet en question. C’est le choix de s’isoler afin de redéfinir ses perspectives de vie. On parle de solitude subie quand le sentiment de solitude résulte d’une ou d’un ensemble de situations douloureuses et déplaisantes. Comme exemple, on peut citer la ségrégation.

Dans tous les cas, la solitude se manifeste spécifiquement par l’isolement. Il faut donc faire la nuance entre solitude et isolement.

solitude

Isolement : quand faut-il s’inquiéter ?

Les personnes à forte implication comme les parents, les conjoints ou même les colocataires doivent identifier les points qui peuvent se révéler être inquiétants chez les personnes solitaires. En effet, tout le monde ne sait pas comment vivre avec la solitude.

L’isolement solitude est l’une des caractéristiques principales de la solitude qu’elle soit voulue ou subie. L’une des choses importantes à savoir est qu’entre solitude et dépression, il n’y a qu’un pas. Les personnes qui cohabitent avec les solitaires doivent rester sur leur garde afin d’éviter l’avènement des situations déplaisantes. Les signes comme le désintéressement, le manque d’engouement aux activités habituelles. Les signes extérieurs de détresse émotionnelle sont des choses qui doivent alerter.

Il n’y a pas une liste exhaustive des situations types pour identifier le passage de la solitude à la dépression. Il faut donc user de sagesse et de tact pour lutter contre la solitude psychologie.

Les conseils pour ne plus souffrir de solitude

Il faut attaquer le mal à la racine pour en éradiquer les effets et voir comment sortir de la solitude. En effet, la voie du changement passe par l’identification des points de base. Il est possible de procéder par questionnement pour savoir comment vaincre la solitude. Quel est le moment où la solitude est beaucoup ressentie ? Existe-t-il des personnes dont la présence ne guérit pas la solitude ? Quelles sont les pensées qui vous traversent pendant les périodes de solitudes ?

Voici ensuite quelques conseils à suivre pour combattre la solitude dès lors que les causes sont connues. Vous pouvez par exemple :

  • Tenir un journal pour suivre l’évolution des émotions
  • S’intéresser aux activités spirituelles
  • Intégrer un club de discussion thématique
  • Décider de franchir le cap de la solitude
  • Pratiquer des activités sportives en équipe

Si les solutions mises en place par vous-même ne portent pas leurs fruits, il sera nécessaire de faire le point auprès d’un professionnel averti. En effet, un psychologue pourra vous aiguiller vers une thérapie, ou vers des techniques de relaxation adaptées.

Les épisodes de solitude peuvent arriver dans la vie de tout un chacun. Il revient au sujet en question et à ceux qui le côtoient, d’en déceler les signes et causes. On peut ensemble faire association contre la solitude.