pratique de la moxibustion médecine chinoise

Depuis ces 10 dernières années, la médecine chinoise traditionnelle est devenue très populaire en France. Cette démocratisation des médecines traditionnelles fait écho à un désir important des individus d’avoir des alternatives à la médecine occidentale scientifique. Deux faits importants ont fait prendre un nouveau tournant à la médecine traditionnelle chinoise en Occident :

  • En 2010, l’UNESCO fait entrer l’acupuncture et la moxibustion au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
  • En 2015, le prix Nobel de Médecine est remis à une chercheuse en pharmacopée chinoise du nom de Tu Youyou pour sa découverte d’un médicament antipaludique : l’artémisinine.

Ces deux événements majeurs dans l’évolution de la médecine traditionnelle chinoise (Mtc) ont fait découvrir notamment les bienfaits d’une célèbre plante de la phytothérapie chinoise : l’armoise. Cette plante chinoise est à la base de la constitution des moxas, utilisée dans la moxibustion depuis la nuit des temps. Nous allons découvrir dans cet article les fondations de la moxibustion en médecine chinoise.

Qu’est-ce que la moxibustion?

La moxibustion est une technique thérapeutique utilisant la chaleur pour stimuler les points d’acupuncture du corps. Cette chaleur est générée par un rouleau d’armoise incandescent appelé Moxa. Lors de la pratique de la moxibustion, le moxa est rapproché près de la surface de la peau sans la toucher, comme l’explique cet article du site medecinechine. La chaleur du bâton d’armoise permet de réchauffer les points d’acupuncture. Elle pénètre à l’intérieur de la peau pour activer la circulation sanguine et énergétique.

L’action de la chaleur à l’intérieur du corps permet de dissiper les agents pathogènes externes de façon à rétablir l’équilibre énergétique.

La pratique de la moxibustion est souvent associée à l’acupuncture. Le praticien en médecine chinoise peut lors d’une séance alterner la pratique de l’acupuncture avec la moxibustion en fonction du point d’énergie à stimuler.

Les Origines de la moxibustion

L’usage de la moxibustion pour soigner les maladies remonte à la Chine antique. L’ouvrage majeur de la médecine chinoise, le Classique Interne de l’Empereur Jaune rédigé sous la dynastie Han (-206 av. J.-C à 220 ap. J.-C) fait référence à cette technique sous l’expression «poinçons de pierre et de moxa». Des fouilles archéologiques ont mis en évidence que la pratique de la moxibustion a été antérieur à l’acupuncture.

La moxibustion fait son apparition en Europe au XVIII ième siècle où elle est alors utilisée pour soigner la goutte.

Puis au XIX ième siècle, la moxibustion est classée en France parmi les techniques de cautérisation permettant de soigner essentiellement les maladies chroniques. De nombreuses écrivains romantiques vantent les mérites de cette technique exotique, telles que Balzac dans le Père Goriot ou bien Barbey D’Aurevilly dans Les Diaboliques.

Aujourd’hui la moxibustion est couramment utilisée par les praticiens en médecines alternatives. Elle offre une alternative naturelle à la médecine scientifique dans le traitement de nombreux troubles, obtenant de bons résultats dans le soulagement de la douleur.

pratique moxabustion

La fabrication des Moxas

Depuis la Chine ancienne, les moxas sont fabriqués à partir d’armoise. Le procédé de fabrication consiste tout d’abord à sécher les feuilles d’armoise pendant une période de 2 ans. Puis l’armoise est broyée en fine poudre afin d’être ensuite conditionnée généralement sous la forme de rouleaux. Les moxas peuvent aussi prendre la forme de petits cônes.

Ces dernières années des chercheurs ont mis au point des moxas sans fumée de façon à ce que les patients ne soient plus accommodées par la forte odeur du moxa.

Il existe aujourd’hui des appareils électriques à moxa permettant de pratiquer la moxibustion sans avoir recours aux bâtons d’armoise.

Les bienfaits de la moxibustion

La moxibustion permet de renforcer l’énergie vitale: le Qi. Lorsque le système immunitaire est affaibli, à la suite d’agressions d’agents pathogènes externes, la chaleur du Moxa vient tonifier l’énergie vitale de façon à faire retrouver au corps son équilibre énergétique.

La technique des moxas permet de faire retrouver l’équilibre Yin Yang propre à chaque individu, améliorant ainsi l’état de santé global. La moxibustion obtient de bons résultats dans le traitement des maladies chroniques, telles que le rhume, la grippe, la fièvre, les douleurs musculaires et articulaires.

Les séances de moxa ont aussi une action apaisante sur le système nerveux. Elles peuvent aider à soulager les états de stress, d’angoisse ou les troubles du sommeil.