C’est l’été mais nos habitudes sédentaires sont devenues très possessives. Et telle un(e) ex qui n’a pas encore réussi à tourner la page, elles reviennent toquer à notre porte pour nous empêcher et nous retarder à aller de l’avant. Résultat: les soirées cocooning alliant série TV plus grignotage sont encore de la partie et votre Beach-Body devra encore rester dans son placard, bien caché dans le tiroir “Procrastination” de la penderie “Demain je m’y mets, promis”. Mais aujourd’hui il fait bien trop chaud et notre sac Decathlon réservé à Noël pour de meilleures résolutions a définitivement pris du poids, le rendant impossible à soulever. Qu’il reste donc dans son placard, je n’ai pas besoin d’être un athlète pour rester en bonne santé et prendre soin de moi et de mes proches. Mais voilà, nos proches ont tendance à mimiquer notre comportement et ne pointeront pas leur museau dans une direction que nous n’osons nous-mêmes pas regarder.

Le flair de nos animaux

C’est ainsi que le flair de nos animaux de compagnie n’essaiera pas de se développer plus pour autre chose qu’à sentir le moment adéquat et crucial de l’ouverture de la boîte à croquettes ou de la pâté à la sauce crème dont nous adorons les gâter. Doucement mais sûrement, votre toutou ou votre matou passera de la forme quadrupède à la forme rondipède et vous mettra alors le dos et la bouée au mur : il est temps de s’y mettre. Demain sera trop tard, et vous cumulerez aux mauvaises habitudes les risques de santé que vous peinerez à guérir au lieu de les avoir prévenus.

Stop au gras, bonjour les muscles !

Cross-fit, cross-training, cross-country-skiing, street workout, bien de noms sonnant de façon lointaine à votre oreille mais qui pourtant semblent vous offrir le même argument marketing: “brûler du gras, construire du muscle“. En effet, en se basant sur des efforts anaérobiques intenses et courts dans le temps combinés à des temps de repos plus ou moins longs, ces disciplines visent votre développement par la pratique de gestes fonctionnels, c’est-à-dire qui simulent vos activités quotidiennes naturelles: sauter, courir, soulever, pousser, tirer, lancer.

Vous vous appliquerez ainsi à faire pratiquer ces gestes fonctionnels par votre félin. Point besoin de kettlebell ou de jump box, mais des longues séances de jeu, baguette à la main pour le faire bondir et attraper sa souris en peluche, pointer laser pour démarrer la célèbre quête du Point rouge, balle rebondissante pour lui faire travailler son timing. Ce sont ses gestes fonctionnels à lui, qui ont tendance à finir par le plantage d’appendices pointues dans la cible en question. Il est parfois bon de rappeler les vertus du jeu: libérer le stress chez l’animal, développer son éveil, créer le lien humain-chat pour une meilleure cohabitation. Une forme d’entraînement plus douce est la distribution de friandise ou de nourriture par jouet qui peut apparaître comme une première mise à l’étrier pour les chats enveloppés et récalcitrant aux premiers efforts.

Ah, le régime …

En effet, le régime représente 90% de votre entraînement avec comme première et difficile étape la diminution des apports trop caloriques. Moins de friandises, moins de pâté, moins de crème. Bonjour les rations, les croquettes maigres et le bol d’eau loin du bol de nourriture, pour le forcer à marcher pour se rafraîchir le gosier. Toutes les excuses sont bienvenues pour un patte de plus vers le cat-body. De votre côté, mettez vous des petites bouteilles d’eau tout autour de chez vous: la table du salon, le meuble Tv, l’étagère à livres, la commode de la chambre à coucher. Multiples les points d’eau chez vous et aussi au bureau.

En conclusion, gardez à l’esprit que votre foyer est composé de bien plus qu’une seule volonté et que les habitudes d’une personne rayonnera sur celles des membres de votre maison. En ces temps de fortes chaleurs, vous trouverez toujours une excuse pour préférer un apéro en terrasse avec les copains alors que ces derniers pourraient devenir vos gym-buddies. Le pelage délicat de votre chat le protège aussi de la chaleur, mais il n’en reste pas moins demandeur d’activité physique et de maintien de sa santé de chat. Enfin, optez pour un “Sana Cattus cum Dominus Sanus”, un Chat sain avec un Maître sain.