cartes cartomancie

Les arts divinatoires sont divers et se pratiquent sous de nombreuses formes avec des objets différents. Ce domaine permet de prédire l’avenir et de faire ressortir des événements cachés. Grâce à l’art divinatoire, les utilisateurs peuvent expliquer les événements difficiles à comprendre et ceux de l’avenir. La cartomancie, elle, est une branche des arts divinatoires. Qui sont alors les praticiens ? Et comment se pratique-t-elle ?

La cartomancie : prêcher avec les cartes

La cartomancie est apparue en France au XIVe siècle et s’est popularisée 4 siècles plus tard. En réalité, cette branche des arts divinatoires permet de deviner l’avenir en utilisant chaque carte de la cartomancie. Dans cet art divinatoire, les cartomanciens, c’est-à-dire les diseurs de bonne aventure, attribuent des significations à chacune des cartes en fonction de leurs motivations.

Tout d’abord, la cartomancie se fait en tirant jusqu’à 21 cartes et le nombre tiré est toujours un multiple de 3. Ces paramètres font partie du jeu et c’est ce qui permet d’avoir une idée précise sur son avenir. Lorsque ces règles sont bafouées, les résultats après la consultation peuvent être faux ou impossibles parfois car chaque carte a son explication.

Ensuite, la lecture des cartes en cartomancie se fait en fonction des motifs, des couleurs et des valeurs des cartes. Ainsi, le cartomancien doit prendre la peine de vérifier tous ses détails pour être sûr du résultat après consultation. Cette branche de l’art divinatoire semble parfois amusante, mais elle est la plus difficile à apprendre. En ce qui concerne la signification des cartes, celles qui ont un motif cœur symbolisent une affection pour quelque chose ou quelqu’un.

Autrement, lorsque la carte du cœur se trouve dans les tirages, le cartomancien peut déjà conclure que son client a de l’affection pour quelqu’un. De plus, chaque numéro de cette carte explique cette affection d’une autre manière en ajoutant un peu plus d’explications. Toutefois, il existe certaines qualités que les cartomanciens doivent posséder pour réussir dans cette branche des arts divinatoires.

pratique cartomancie

L’absence de présomptions : une des caractéristiques d’un bon cartomancien

Être cartomancien ou voyant demande avant tout de la discipline et certaines manières nécessaires à une bonne consultation. Tout d’abord, un cartomancien doit éviter de faire des suppositions. Un voyant qui a l’habitude de faire des suppositions ne pourra jamais répondre aux attentes de ses clients. En réalité, lorsqu’on consulte l’oracle, c’est pour avoir la certitude d’un fait.

Ainsi, un cartomancien doit affirmer directement avec une certaine certitude sans tenir compte de son côté émotionnel. De plus, un cartomancien ne doit pas prendre position sur un fait pendant la consultation. Il doit rester neutre en évitant d’avancer des arguments critiques pendant la cartomancie. De plus, il doit savoir que son rôle est de rapporter mot à mot et non de juger.

La positivité : la priorité d’un cartomancien

Lors d’une consultation, les clients sont souvent frustrés et c’est au cartomancien de rester positif pour lever cette crainte. Le voyant doit éviter à tout prix d’influencer le choix de ses clients et doit également éviter de porter des jugements. Par ailleurs, vous êtes libre de prendre des décisions ou de faire des choix sans l’accord du voyant pendant la consultation. Par ailleurs, la séance de consultation doit être menée dans un esprit positif par le médium. Ce dernier doit éviter d’être fataliste en cherchant des solutions qui peuvent sortir son client d’une situation douloureuse si nécessaire.