Appelées dysménorrhées dans le langage médical, les règles douloureuses touchent une femme sur deux. De différentes causes peuvent les provoquer et celles-ci s’accompagnent généralement de divers symptômes comme les vomissements ou la nausée. Pour soulager les douleurs, on a souvent tendance à prendre des médicaments. Pourtant, il existe également des solutions naturelles que l’on peut appliquer pour les stopper. Entre tisane, plantes et huile essentielle, le choix est multiple et il y en a pour tous les goûts. Explications.

Ce qu’on entend par « dysménorrhées »

Les menstruations douloureuses (dysménorrhées) primaires apparaissent généralement au début des règles dès l’adolescence. Mais d’autres cas peuvent aussi apparaître plus tardivement, après plusieurs cycles normaux. Près de la moitié des femmes peut sentir des douleurs au niveau des reins ou du bas ventre au début de leurs règles. Considérées comme sans gravités, les règles douloureuses nécessitent quand même un traitement spécifique au plus vite. Et pour cause, il s’agit d’un signe de l’existence d’un trouble

Mais pour aider à les soulager, il vaut mieux consulter un spécialiste sur Yonifeel pour connaître les gestes à adopter en cas de dysménorrhées. Avant d’aller plus loin, chaque femme doit absolument savoir son cycle menstruel afin de mieux gérer les douleurs. Sur ce, il faut observer et comparer les similitudes entre deux ou trois cycles. Durant ces périodes, il s’avère impératif de noter les différents symptômes qui se présentent entre les différents cycles. Pour en savoir plus, ci-après se trouvent quelques explications à ce propos.

Les différents symptômes des règles douloureuses

Les symptômes découverts pendant les phases de dysménorrhées sont multiples, à commencer par les douleurs pelviennes. Celles-ci se font sentir la plupart du temps au niveau du bas ventre. Elles se manifestent en général sous forme de crampes, de tiraillements ou de spasmes. Une sensation de pesanteur ou de coup de poings reçus se fait sentir au cours des règles douloureuses. Ces dernières peuvent atteindre la région lombaire et de l’abdomen. Les vomissements, les troubles digestifs, les nausées et la migraine accompagnent parfois ces symptômes.

De manière générale, tous ces troubles peuvent directement impacter la vie sociale d’une femme. C’est la raison pour laquelle une jeune fille préfère ne pas aller à l’école pendant cette période. Viennent s’ajouter à cela les différents rendez-vous chez le médecin pour demander des médicaments qui soulageront les douleurs. Pourtant, les douleurs ressenties au cours des dysménorrhées proviennent de la crispation ou de la contraction du myomètre. Il s’agit d’un des muscles les plus puissants dans le corps de la femme.

Les traitements à suivre pour soulager les dysménorrhées

Le moyen le plus rapide et le plus efficace pour soulager les règles douloureuses est de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdes. Malgré cela, il vaut absolument éviter l’aspirine parce que ce médicament provoque des règles plus longues et plus abondantes. Sinon, on peut apaiser les dysménorrhées avec les traitements non médicamenteux ou naturels. Par exemple, on peut s’adonner à un sauna vaginal pour diminuer les douleurs pelviennes. Il faut aussi se détendre pour éviter le stress, car celui-ci favorise la production de l’adrénaline et de la cortisone. La pratique d’une activité peu intense comme les étirements ou la marche contribue également à diminuer les règles douloureuses.