La crèche Montessori offre un environnement sain pour l'enfant

Cette méthode a longtemps été proposée aux enfants de plus de trois ans. Aujourd’hui, on voit fleurir un peu partout des crèches adoptant la pédagogie Montessori. Elle va favoriser l’autonomie des plus petits et leur progression. Développée par le médecin Maria Montessori au 20e siècle, cette méthode est aujourd’hui très prisée par les parents. Vous pouvez donc grâce à Internet trouver très facilement une crèche Montessori

Le développement naturel

La pédagogie Montessori repose sur des valeurs fondamentales : le libre choix, l’autodiscipline, la construction de l’enfant, le respect du rythme de chacun. Pour l’apprentissage et le développement des plus petits, la méthode Montessori possède de multiples atouts. Elle permet dès le plus jeune âge de profiter d’un climat d’entraide, de l’acquisition de l’autonomie, de l’apprentissage, de la responsabilité, de la vie en société, de la stimulation, de la créativité, le développement d’une meilleure confiance en soi. Sur le court et le long terme, cette méthode est bénéfique pour l’enfant. Elle va lui apporter harmonie et épanouissement.

  • Les jeux et les jouets qui sont utilisés pour la méthode Montessori sont conçus pour les inciter à explorer leur capacité.
  • Les enfants ne sont pas regroupés par tranche d’âge, mais ils sont mélangés dans une crèche Montessori.

Cela va favoriser le respect de l’autre, la cohésion, la collaboration. L’enfant va apprendre aussi la tolérance. Il va pouvoir choisir son activité et la conserver le temps qu’il souhaite. Les enfants avec cette méthode vont acquérir une meilleure concentration. Dans une crèche qui applique la pédagogie Montessori, ils vont découvrir plus facilement toutes leurs capacités et leurs besoins personnels. Avec cette approche, les enfants peuvent se développer dans les meilleures conditions. De nombreux parents ne jurent aujourd’hui que par cette méthode qui met l’enfant au centre de ces envies dans une ambiance aérée, rassurante et sécurisée. Il est alors un acteur de l’apprentissage.