Le maquillage semi-permanent a été une véritable révolution dans le monde de la beauté. Désormais, il est possible de rectifier quelques imperfections du visage de manière prolongée, avec un rendu naturel et de longue durée. Que faut-il savoir sur cette nouvelle tendance ? La réponse dans cet article.

Le maquillage semi-permanent, c’est quoi ?

Il s’agit d’implanter un pigment minéral ou organique sous les couches superficielles de la peau. Pour ce faire, les spécialistes se servent d’une aiguille très fine. En fait, c’est à peu près le même principe que le tatouage, mais le processus est plus doux. Ce genre d’intervention permet d’être parfaitement maquillées sans perdre du temps chaque matin.

Il vous évitera également de faire des retouches pendant la journée avec votre kit de maquillage. La durée du maquillage semi-permanent varie selon le type de peau, les pigments utilisés et la profondeur d’implantation. Ce make-up visage longue durée tient généralement entre 2 et 5 ans.

Pour quelles parties du visage ?

Le maquillage semi-permanent est adapté à différentes zones du visage. On peut citer :

Les sourcils

La semi-pigmentation des sourcils sert à redessiner la forme de ceux-ci. Elle permet également de réaliser un ombrage pour combler certains trous. C’est le cas de la technique du poil à poil, qui reproduit presque parfaitement l’apparence de poils réels, idéalement en tête du sourcil. Vous obtiendrez des sourcils parfaitement dessinés et densifiés, avec un rendu naturel.

Les lèvres

Contrairement aux idées reçues, le maquillage semi-permanent ne se contente pas de tracer le contour des lèvres. Lorsqu’il est bien exécuté, il permet de galber légèrement les lèvres. Il est conseillé d’opter pour une couleur qui correspond aux tons naturels de vos lèvres. Le spécialiste va réaliser un fondu en dégradant à l’intérieur, pour donner un aspect plus pulpeux, mais discret.

Les yeux

Pour ce qui est des yeux, plusieurs possibilités s’offrent à vous. D’une manière générale, vous pouvez opter pour un trait d’eye-liner sur la paupière supérieure ou inférieure. Sinon, et pour toujours plus de naturel, vous pouvez procéder à une densification ciliaire. Il s’agit d’une méthode visant à piquer les intervalles des cils pour donner une impression de volume. Enfin, vous pouvez aussi tenter la technique d’ombre à paupières.

Le visage

Sachez qu’il est tout à fait possible de réaliser des taches de rousseur. Attention, il faut toujours y aller avec parcimonie. Il ne faut pas faire un travail trop symétrique, car les taches ne le sont jamais. On peut également réaliser un grain de beauté par-ci et par-là.

Existe-t-il des contres-indications à ce type de le maquillage ?

Si ses avantages sont multiples, le maquillage semi-permanent reste tout de même une pratique qui doit être appréhendée avec sérieux. Il faut absolument prévenir l’esthéticienne :

  • Si vous êtes en ce moment sous prise médicamenteuse : en effet, l’esthéticienne doit savoir si la vous êtes sous antidépresseurs, par exemple. Physiquement, il n’y a pas de risque, mais émotionnellement, c’est différent. De même, si vous prenez de l’aspirine. C’est un médicament qui fait beaucoup saigner et le pigment adhérera beaucoup moins ;
  • Si vous êtes sous chimiothérapie ;
  • Si vous avez récemment fait du laser ou un comblement de rides ;
  • Si vous êtes porteuse du VIH : sachez que ce n’est pas un problème. Cela permettra juste de doubler la vigilance de l’esthéticienne qui portera des gants dédoublés afin d’éviter tout risque de transmission de virus.
  • Si vous avez une maladie de la peau.

Quelques recommandations pour le maquillage semi-permanent

  • Il est recommandé de faire un test d’allergie si vous avez l’habitude que votre peau réagisse vite, et que vous faites souvent des réactions. Généralement, l’esthéticienne pique le pigment derrière l’oreille, avec la couleur que vous avez choisie pour le maquillage semi-permanent. Si votre peau ne réagit pas, tant mieux ! Mais si à l’inverse, vous sentez un léger gonflement, il faudra passer votre chemin.
  • Les spécialistes préconisent également de demander la composition du pigment à votre praticienne, pour ensuite aller la montrer à votre allergologue.
  • Après avoir réalisé votre maquillage semi-permanent, patientez au minimum deux jours avant de mettre de l’eau sur la zone tatouée. Il faut laisser votre peau cicatriser pendant 15 jours. Pendant ce temps, vous devrez appliquer un baume adéquat (selon les instituts). Une fois que la peau se referme, il n’existe plus de risque infectieux.
  • Pour le semi-tatouage des lèvres, pensez à bien hydrater votre bouche avant votre rendez-vous. Il est même conseillé de réaliser un gommage. Ainsi, le rendu sera mille fois meilleur !
  • Il est déconseillé de faire le maquillage semi-permanent en période estivale, car il faut éviter l’exposition au soleil pour ne pas altérer la couleur du pigment.