remplacer composants électroniques

Beaucoup d’entreprises ont des difficultés à gérer efficacement le remplacement de leurs équipements et pièces de rechange. Cela concerne notamment les composants électroniques, dont la défaillance peut vite entraîner d’énormes coûts. Dès lors, une bonne gestion des pièces de rechange est indispensable. Voici donc 4 choses à prendre en compte dans la gestion de vos composants électroniques.

1. Stratégie réactive ou proactive

D’abord, une gestion efficace des composants électroniques de rechange peut se faire de deux façons: selon une approche réactive ou proactive (prédictive).

Vous devez donc définir votre propre stratégie d’exploitation. De nombreuses sociétés développent leur plan opérationnel en réponse à des événements (une panne ou un dysfonctionnement, par exemple). C’est l’approche réactive. Or, pour optimiser le remplacement des composants électroniques, une stratégie prédictive est plus indiquée.

Son adoption n’implique pas l’abandon d’une démarche réactive. Mais une maintenance efficace réside dans la capacité à éviter les problèmes avant qu’ils ne se produisent. C’est pourquoi il est préférable d’avoir une approche planifiée et proactive.

2. Analyse des besoins actuels et futurs

Dans le cadre d’une approche proactive, la stratégie opérationnelle se base sur une analyse des besoins actuels et futurs de l’entreprise. Il s’agit de collecter et d’analyser des données pertinentes en matière de composants électroniques et autres pièces de rechange. Plus précisément, l’idée est de déterminer ceux qui sont nécessaires au bon fonctionnement de vos installations, mais aussi d’anticiper leur futur remplacement.

Un autre enjeu est d’identifier de potentiels problèmes majeurs qui pourraient survenir à long terme. Et surtout, de trouver des solutions en amont soit pour éviter ces dysfonctionnements (dans l’idéal), soit pour les résoudre le plus rapidement possible.

Cette gestion prévisionnelle permet ainsi une meilleure utilisation des ressources, une réduction des coûts et un gain de temps considérables dans la résolution de problèmes.

composants électroniques

3. Stocks de composants de rechange

Ensuite, il est intéressant de constituer un stock de certaines pièces de rechange, lorsque cela est possible. Notamment, envisagez de tels stocks pour des éléments:

  • Qui sont souvent remplacés.
  • Ne risquant pas de devenir obsolètes s’ils ne sont pas utilisés rapidement.
  • Difficiles à vous procurer.
  • Présentant un long délai de livraison.

Bien sûr, vous devez alors garder un suivi détaillé de toutes les entrées et sorties de pièces de rechange. Commencez par déterminer des critères clairs pour catégoriser ces éléments stockés. Vous pouvez par exemple les prioriser selon leur niveau de criticité pour le fonctionnement de la chaîne de production. De plus, passez régulièrement en revue toutes les pièces stockées afin de contrôler leur intégrité et mettre votre inventaire à jour.

Et pour un inventaire optimal, pensez également à coller des étiquettes inviolables sur chaque composant. Dans le cas de pièces potentiellement dangereuses ou ayant des contraintes d’utilisation précises, prévoyez des étiquettes de sécurité adhésives. Choisissez des modèles industriels très résistants, sur un site comme CILS International. Conseil: l’usage de code-barres à scanner facilitera votre gestion et votre suivi.

Enfin, tenez également compte des coûts de stockage des composants de rechange. Si leur stockage engendre des frais trop élevé, concentrez-vous alors sur eux que vous avez identifiés comme étant prioritaires.

4. Processus de remplacement des pièces

Enfin, il faut cadrer et normaliser le processus de remplacement des pièces. Lorsqu’un service de l’entreprise a besoin de nouveaux composants, il est essentiel qu’il les obtienne dans un délai minimal. Dans l’idéal, la demande doit se faire de manière proactive, afin que la pièce soit remplacée avant d’être inutilisable. L’objectif est de ne pas perdre en productivité.

Établissez donc un processus clair. Voici une suggestion, à adapter à votre organisation:

  • Un employé soumet une demande de composant, validée par le supérieur hiérarchique.
  • Si la pièce est en stock, le service en charge de la gestion du matériel la lui livre directement. Sinon, il la commande immédiatement au fournisseur.
  • Dès réception de la pièce demandée, elle est apportée au demandeur (ou il est invité à venir la récupérer).

Tout ce processus peut être digitalisé, pour un meilleur suivi et un réel gain de temps.