employée alcoolique

Pauses, déjeuners, fêtes d’entreprise, etc., sont autant d’occasions pour une consommation d’alcool au travail. Mais, en dehors de ces occasions, certains employés souffrent d’alcoolisme et se présentent parfois au travail en état d’ébriété. Cet état de choses entraîne des répercussions sur le fonctionnement général de l’entreprise. Vous retrouvez la baisse de l’efficacité et de la qualité au travail, les risques d’accident, l’agressivité, voire la violence, etc. Pour éviter tout cela, il est important de prendre les mesures qu’il faut. Alors, que peut faire l’employeur ?

Mettre en place des dispositions

Au sein d’une entreprise d’au moins 20 salariés, il est impératif de disposer d’un document où est énoncé le règlement intérieur. Et dans ce dernier, les mesures d’application de la réglementation d’hygiène et sécurité doivent être clairement énoncées. Celles-ci s’appuient sur les articles du Code du travail et la jurisprudence.

Dans ce document, il est possible d’interdire l’introduction et la consommation de boissons alcoolisées dans l’entreprise. Il est même possible de les interdire formellement pour tous les salariés afin de garantir la sécurité et la discipline. Pour les événements (accueil d’un nouvel employé, fêtes de fin d’année, etc.), des règles particulières peuvent être établies et énoncées dans le règlement intérieur. Il peut s’agir de l’autorisation préalable, la durée, les horaires, etc.

Aussi, les mesures en rapport aux contrôles d’alcoolémie doivent y figurer. Et, vous devez vous assurer de réaliser les dépistages alcool travail quand il le faut. Pour ce faire, ethylotest nf vous accompagne efficacement en mettant à votre disposition les accessoires adéquats pour y arriver.

Prévenir l’alcoolisme dépendance

Il est possible pour l’employeur de demander des visites médicales pour lutter contre ce mal. À cet effet, il se doit d’organiser un entretien avec le concerné, dès que les signes d’alcoolisme chronique se font remarquer. Ainsi, il pourra lui préciser qu’il doit rencontrer le médecin du travail, tout en l’informant du motif de la visite. Il est impératif qu’un contact entre le médecin du travail et le responsable de l’employé en cause soit établi. Ceci, pour qu’ensemble, ils puissent adapter les exigences professionnelles et les conséquences du traitement.

En fonction de l’état de santé constaté chez le salarié, le médecin du travail peut soit l’adresser à son médecin traitant, soit le diriger vers un centre d’alcoologie. Ensuite, une rencontre entre le médecin du travail et le responsable hiérarchique est organisée pour mettre en place un contrat d’accompagnement. L’employeur peut s’engager à ne pas donner de suites disciplinaires en l’absence de récidive, aménager son temps de travail afin de faciliter la prise en charge médicale, etc.

Alcool au travail

Former au risque d’alcool

Il existe plusieurs organismes qui proposent des actions de prévention adaptées à chaque entreprise. Ces actions sont basées sur des sensibilisations et formations. Ces mesures de prévention contribuent à la diminution de l’alcoolisation au travail et améliorent l’orientation des personnes en difficulté. Cette formation peut être l’initiative de :

  • La direction ;
  • La médecine du travail ;
  • Le CHSCT.

L’amélioration des conditions de travail

De nombreuses raisons peuvent pousser les employés à la consommation d’alcool. Parmi celles-ci, vous retrouvez le stress, la pénibilité, la répétition des tâches ou surcharges de travail, etc. Et il faut dire que ces facteurs sont en partie dus à l’employeur. Pour éviter que ses salariés se noient dans l’alcool, ce dernier doit pouvoir créer des conditions de travail optimales. Ne pas trop surcharger les employés, avoir l’esprit de compréhension et surtout, savoir communiquer.

En somme, la lutte contre l’alcoolisme au travail incombe beaucoup à l’employeur. Il doit donc établir des lois d’alcool travail que les employés doivent respecter au risque d’encourir des sanctions d’alcool au travail. Par ailleurs, il doit organiser des formations à ce sujet et créer des conditions de travail optimales pour ses employés.