choix ventilateur

L’été arrive bientôt et la chaleur peut vite devenir insupportable. C’est pourquoi on préconise l’utilisation d’un appareil afin de compenser cette chaleur et de rafraîchir un peu la maison. Découvrez donc les points à considérer pour ne pas vous tromper dans le choix du meilleur ventilateur.

Le modèle du ventilateur

Le premier critère à prendre en compte est le modèle de l’appareil. En effet, on distingue en général deux types de ventilateurs : ceux avec des pales, et ceux sans pale.

Ventilateur à pales

Ces dispositifs se composent quasiment tous de la même façon. L’appareil comprend une hélice, des pales et une grille. Parfois, les pales sont juste montées sur un pied et soutenues par une tête. Parmi les ventilateurs, on catégorise aussi d’autres sous types de ventilateurs, comme ceux qu’on pose sur pied, et ceux qu’on fixe au plafond.

Pour un ventilateur posé sur pied, la grille est nécessaire, pour éviter qu’un enfant s’en approche et puisse mettre les doigts dans les pales, au risque de se blesser. Ce type de ventilateur a la particularité d’être ajusté selon la hauteur du pied, afin d’aérer sur une projection d’air précise.

D’autre part, le ventilateur de plafond ne peut aérer une pièce que d’une façon unique, bien que cet appareil soit assez grand pour couvrir toute une pièce. Il a la particularité d’être peu encombrant.

Ventilateurs sans pale

Ce type de ventilateur se décline également en deux catégories, dont l’une sous forme de colonne, et l’autre à poser. Consultez cette page pour vous renseigner sur les ventilateurs silencieux.

Le ventilateur en colonne est appelé ventilateur centrifuge et est équipé d’une roue, de palettes et d’une hélice. Cette roue est à l’origine du flux d’air et permet une transmission à la verticale. Toutefois, il est peu puissant, mais reste peu encombrant et moins bruyant que tout autre ventilateur.

Le ventilateur à poser se nomme également multiplicateur d’air. De plus, ce type d’appareil reste sécuritaire et discret, et se révèle être un véritable concentrateur en technologie.

un ventilateur

Le débit d’air et la nuisance sonore

Le débit d’air est un critère tout aussi important à prendre en considération dans le choix d’un ventilateur. Il s’agit, entre autres, de la quantité d’air brassé par l’appareil en fonction du temps. Ce chiffre s’exprime en m 3 par heure ou par minute, selon la marque. On qualifie un ventilateur de puissant lorsqu’il octroie un débit d’air important.

D’autre part, la nuisance sonore est aussi à prendre en compte avant d’acheter un ventilateur. En effet, il est désagréable de subir le bruit de l’appareil, surtout si l’on souhaite passer une agréable nuit de sommeil. Ainsi, il est possible de vérifier sur la fiche technique du ventilateur à quel niveau sonore il se situe. Entre autres, le seuil maximal recommandé est de 40 dB.

L’utilisation prévue à cet effet

Il peut sembler évident que le premier but d’un ventilateur est de rafraîchir, mais cela peut aussi dépendre de l’utilisateur. En outre, ce dernier décide de choisir un débit d’air situé entre 50 et 150 m 3/min, ce qui convient au rafraîchissement d’une pièce entière, et non pas d’une personne uniquement.

D’autre part, certains préféreront les débits d’air d’appoint, c’est-à-dire concentré sur un point idéal. Dans ce cas, un débit d’air de 15 à 20 m 3/min serait largement suffisant.

La surface de la pièce

Il s’agit du dernier critère avant d’acheter un ventilateur au magasin virtuel ou non, car il influe directement sur le débit d’air approprié. En soi, plus la pièce est grande, plus votre dispositif devra être puissant. On compte, en général, pour 10 m 2 d’une pièce, un appareil à débit d’air de 50 m 3 fera l’affaire.