La classe énergétique est un système de notification fiable portant sur la performance énergétique d’une maison ou d’un appartement. Plus exactement, elle définit le niveau de confort d’un logement allant de A à G. Par exemple, un logement classé A consomme très peu d’énergie. Par contre, un logement classé G fera gonfler vos factures étant donné que c’est une véritable passoire énergétique. Vous souhaitez améliorer la classe énergétique de votre logement ? Voici quelques conseils d’expert.

Investissez dans des travaux de rénovation énergétique

De nombreuses personnes investissent dans des travaux de rénovation énergétique pour améliorer la classe énergétique de leur logement. D’ailleurs, l’État encourage fortement cette approche. La preuve, vous pouvez prétendre à certaines aides et subventions. Adressez-vous notamment à un professionnel pour en savoir plus sur la prime énergie ainsi que les autres aides financières disponibles.

Entreprenez des travaux d’isolation

La performance énergétique de votre maison dépend essentiellement de son isolation. La règle est simple : une mauvaise isolation thermique nécessite plus de chauffage, donc plus de consommation en énergie (et inversement). D’où l’importance d’effectuer des travaux d’isolation. Les travaux d’isolation permettent de limiter les échanges thermiques entre le milieu extérieur et le milieu intérieur. Pour que votre projet se solde par une réussite, il faudra notamment :

  • remplacer le revêtement de sol,
  • poser un enduit spécial pour les murs,
  • opter pour du double vitrage pour les vitres.

Pourquoi le sol, les murs et les vitres ? En plus du plafond et des ouvertures, ces éléments sont en contact direct avec l’extérieur.

amélioration classe énergétique maison

Optez pour un système de chauffage moins énergivore

Pour améliorer la classe énergétique de votre logement, pensez également à investir dans un chauffage peu énergivore. Vous utilisez une vieille chaudière classique ? Remplacez-la par exemple par un thermostat. Ce système permet de réguler la température selon vos besoins. Petit conseil : pour choisir le meilleur système de chauffage, n’hésitez pas à demander l’avis d’un chauffagiste professionnel.

Les aides financières pour les travaux de rénovation énergétique

L’État propose plusieurs aides et subventions, vous permettant ainsi de mener à bien vos projets de rénovation énergétique. On cite :

  • le CITE : 8000 euros par personne,
  • l’éco-PTZ : allant de 20 000 à 30 000 euros,
  • la TVA à taux réduit,
  • le programme de l’ANAH : allant de 20 000 euros pour les travaux d’amélioration à 50 000 euros pour les travaux lourds,
  • le chèque énergie : entre 48 et 277 euros par an.

Privilégiez les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables constituent également d’excellentes alternatives pour améliorer la classe énergétique d’un logement. Et pour cause, l’utilisation de panneaux solaires favorise l’autoconsommation électrique. Les panneaux solaires produisent en effet une énergie que vous pourrez consommer directement dans votre logement. À partir de ce système, vous n’aurez plus à vous approvisionner auprès du réseau électrique du gouvernement. Une solution à la fois pratique, durable et économique.

Autre alternative : la pompe à chaleur. Lors d’un DPE, le chauffage constitue un point très important. Une pompe à chaleur consomme peu d’énergie, contrairement aux autres systèmes de chauffage. Vous en tirerez donc des avantages considérables sur le long terme.