perdre un proche

Perdre un proche est une étape très difficile pour tous. Certains passent par des phases de grande tristesse tandis que d’autres peuvent aller jusqu’à faire une dépression. Bien que la nature en veuille ainsi, il est difficile de passer au-delà de cette étape. Toutefois, il existe quelques méthodes pour que le deuil soit plus facile à gérer.

Participer aux funérailles

Pour que votre esprit puisse comprendre que le défunt ne sera bel et bien plus de ce monde, il est important de participer aux funérailles. Cette étape permet de dire au revoir à l’être aimé. Pour symboliser cet acte, n’hésitez pas à acheter un cadeau d’au revoir, comme des fleurs, une plaque de décès, comme celles trouvées sur plaquedeces.fr, ou n’importe quel autre objet symbolique de votre choix.

Comprendre et exprimer ses sentiments

Faire face à la perte d’un être cher soulève de grosses émotions. Certaines personnes ont même parfois du mal à se reconnaître. Rassurez-vous, il est tout à fait naturel de ressentir cela, il n’y a pas d’anomalie. Pour commencer le chemin du deuil, il est important de ne pas garder ses émotions à l’intérieur de soi et de les extérioriser. N’hésitez pas à pleurer quand vous en sentez le besoin, mais aussi à en parler à vos amis ou à votre famille.

Être soutenu

Il arrive bien souvent de vouloir rester seul lorsque l’on perd un proche. Néanmoins, il est important de se confier par moment. Se sentir soutenu et compris vous aidera à passer le cap du deuil. Pour cela, vous pouvez faire appel à vos amis ou à certains membres de votre famille. Si vous ne souhaitez pas évoquer votre tristesse à vos proches, vous pouvez faire appel à une personne externe, comme un homme de foi ou encore un thérapeute. Ces personnes peuvent être une source de soutien sur le plan émotionnel. Le décès d’un être cher laisse souvent un grand vide dans la vie du survivant et le soutien est très important.

participation funérailles

Accepter le deuil

Le deuil et le chagrin sont un processus qui passe par plusieurs étapes. Il faut savoir que chaque personne a sa propre façon de faire face à la perte d’un proche. Il n’y a pas de normalité tant au niveau du temps que des sentiments ressentis. Parmi les étapes les plus souvent répertoriées, il y a :

  • Le déni : il est possible que vous n’arriviez pas à réaliser la mort subite de votre proche. Il peut parfois sembler impossible de se dire qu’on ne reverra pas la personne. Cette étape prend généralement plusieurs jours voire plusieurs semaines, elle peut même être ressentie pendant plusieurs mois chez certaines personnes. Comme si vous aviez l’impression que le défunt se présentera chez vous à tout moment.
  • La colère : alors que l’idée de ne plus jamais revoir votre proche s’est imposée, il arrive parfois de ressentir de la colère et de la rage. Cette colère peut être dirigée contre vous-même, mais aussi vers le défunt (surtout s’il s’agit d’un suicide ou d’un accident qui aurait pu être évité). Il arrive que certaines personnes en veuillent aux médecins ou même à Dieu.
  • La dépression : la tristesse accablante que vous ressentez est normale et, dans la plupart des cas, ne durera pas éternellement. Il est courant d’avoir l’impression que la vie ne sera plus jamais la même, mais n’oubliez pas que, quoiqu’il arrive, elle continue et vous devez vous permettre d’avancer.
  • L’acceptation : on parle là de l’étape finale du deuil et du chagrin. Notre conscience et notre corps ont accepté la triste réalité et s’offrent enfin la possibilité d’avancer. On rappelle qu’accepter ne veut pas dire oublier.

Continuer à vivre

Bien que la douleur liée à la perte d’un proche soit ou ait été réellement présente, il est important de continuer à vivre normalement. Aller travailler et réaliser des tâches quotidiennes vous aidera à surmonter cette étape. C’est en étant en activité que vous reprendrez le goût de la vie. Il ne faut surtout pas rester enfermé tout seul dans une pièce en ne pensant qu’à l’être perdu.

Encore une fois, nous tenons à préciser que chacun vit son deuil différemment. Certains ont plus de facilité à reprendre goût à la vie que d’autres. Néanmoins, il est important de se serrer les coudes pour avancer et surtout de ne juger personne.