Arrivées à un certain âge, les personnes âgées ont besoin d’être assistées au quotidien, aussi bien pour se laver, manger ou se rendre à un endroit. Dans la majorité des cas, les familles décident d’interner ces personnes dans un établissement d’hébergement or, il ne s’agit pas de la seule solution. En effet, les personnes âgées ont désormais de droit de rester chez eux même dans une situation de handicap ou de dépendance, sous peine de demander un service d’aide au maintien à domicile.

L’aide-ménagère, une solution d’ordre sociale

Afin de prévenir les risques de chutes ou les problèmes d’isolement, les différents organismes se sont concentrés sur des solutions d’aide pour maintenir les personnes âgées dans leurs domiciles. L’aide-ménagère est l’une des solutions que ces personnes peuvent demander. En général, le travail de l’assistante consiste à réaliser les tâches ménagères comme :

  • assurer l’hygiène de la personne ;
  • nettoyer la maison ;
  • laver le linge ;
  • préparer le repas.

L’aide ménagère sert à maintenir les personnes arrivées à un âge avancé et subissant une perte de leurs autonomies.

La téléassistance, une aide technique pour les personnes âgées

Au même titre que le maintien d’un handicapé, celui des personnes âgées leur permet de continuer la vie de manière sereine. Outre la présence des moyens humains aux côtés de ces personnes, la technologie est également d’une aide importante en termes d’assistance. On parle ici de la téléassistance, ce service qui donne l’alerte quand une personne fragile se trouve face à un problème.

Par définition, la téléassistance s’adresse aux personnes en perte d’autonomie, mais capable de se servir des nouvelles technologies. Il s’agit d’un système mis en place par les experts et fonctionnant comme une alarme informant un centre d’assistance de la survenue d’un malaise ou d’une chute. Véritable innovation, la téléassistance offre de nombreux avantages pour son utilisateur :

  • ne favorise pas l’affectation dans un établissement accueillant les personnes âgées ;
  • donne un sentiment de sérénité chez les personnes âgées et leur permet de devenir autonome ;
  • les proches sont plus rassurés par l’usage du dispositif ;
  • la solitude et l’isolement n’existent plus parce que les relations sociales sont créées.

On peut dire que c’est un service de maintien complet, car il reste à la disposition des personnes âgées 24h/24 et 7j/7. De plus, le fonctionnement du dispositif est simple, mais efficace pour prévenir l’entourage ou les services d’urgences les plus proches.

Comment financer ce service de téléassitance ?

L’APA ou allocation personnalisée autonomie à domicile est une aide financière destinée aux personnes âgées. Comme tout aide émanant du gouvernement, elle nécessite des conditions strictes qui se basent sur les caractéristiques de la personne. Cette dernière devra être âgée de 60 ans au minimum et se trouver dans les GIR 1 à 4 du classement, sans oublier de porter le statut de résidant français. Pour ceux qui se placent dans le GIR 5 ou 6, elles doivent demander à leurs caisses de retraite.

Que ce soit pour les aides humains, l’aménagement du logement ou les divers aides techniques, l’APA intervient dans le but d’aider les personnes âgées ne possédant pas assez de financement. Bien que les aides ménagères nécessitent des conditions de ressources, cette allocation n’impose aucun seuil de revenu. La seule limite de l’APA réside dans son incapacité à couvrir les différents soins à domicile qui sont souvent pris en charge par la protection de l’assurance maladie.