conseils règles douloureuses

Les règles douloureuses sont un cauchemar pour de nombreuses femmes. Entre nausées, spasmes, diarrhées et maux de tête, elles peuvent se révéler très handicapantes et entraîner de fréquentes absences. Quelles en sont les causes ? Est-il possible d’éviter ces douleurs ? Si oui comment ? Trouvez des éléments de réponse à la suite.

Comprendre les règles douloureuses

Également appelées dysménorrhées, les règles douloureuses sont des douleurs pelviennes qui apparaissent chez les unes dès la naissance et chez les autres vers la trentaine. Dans le premier cas on parle de dysménorrhée primaire, et dans le second de dysménorrhée secondaire. Se manifestant par des symptômes qui peuvent être très violents, les dysménorrhées primaires ne sont généralement pas inquiétantes. Elles sont très souvent causées par un excès de prostaglandines qui entraînent les contractions utérines.

Il est important de savoir que les dysménorrhées ne sont pas sensées avoir un impact sur le flux sanguin. Avec une bonne protection hygiénique à l’instar de la culotte menstruelle il ne risque pas en conséquence d’y avoir des fuites. Récemment arrivée sur le marché, la culotte de règles est de plus en plus plébiscitée par les femmes. Écologique, pratique, confortable, économique et saine, elle est une excellente alternative aux protections hygiéniques classiques.

Les règles douloureuses secondaires par contre doivent être prises au sérieux. Elles peuvent être le signe d’une pathologie. Divers examens pourront permettre de se rassurer sur l’absence d’une endométriose, d’un fibrome, d’une infection ou encore d’une malformation. Selon le cas et les causes identifiées comme étant à l’origine des douleurs, votre médecin pourra vous proposer une solution qui permettra de remédier à la situation où tout du moins de soulager les symptômes ressentis.

règles douloureuses

Les solutions pour éviter les règles douloureuses

Difficiles à vivre, fort heureusement il existe des solutions pour soulager les règles douloureuses. Lorsque les dysménorrhées ne cachent pas quelque chose de grave, le traitement généralement prescrit par les médecins consiste en la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. L’aspirine en revanche est déconseillé car pouvant entraîner un flux plus abondant, même s’il est vrai qu’avec une protection hygiénique adaptée notamment une culotte de règles il est possible de gérer cet inconvénient.

Une autre alternative pour soulager l’intensité des douleurs est de faire recours à des traitements naturels. C’est le cas par exemple de l’estragon. Plante renfermant une forte concentration de méthylchavicol connu pour ses puissantes propriétés antispasmodiques, l’estragon permet de réguler les contractions de l’utérus, ce qui estompe les douleurs. Il est conseillé de l’utiliser sous forme d’huile essentielle appliquée en massage deux fois par jour. À l’utilisation de cette plante vous pouvez placer une bouteille d’eau chaude emballée dans une serviette sur le ventre, la chaleur étant efficace pour décontracter les muscles.

Une autre astuce pour soulager les règles douloureuses sans risque d’induire un saignement plus abondant qui peut amener à changer plus régulièrement sa culotte menstruelle est de prendre une infusion de racine de séneçon. Boire deux à trois tasses par jour en commençant idéalement quelques jours avant les règles vous permettra de ne pas être sujettes à de violents spasmes. Cette infusion peut être combinée à l’application d’une compresse chaude à la camomille sur le bas ventre. Rendez-vous sur cette page pour découvrir davantage de remèdes naturels connus pour être efficaces.

Comme vous pouvez le constater, les règles douloureuses ne sont pas toujours le signe de quelque chose de plus grave. Bien qu’il soit possible de soulager les différents symptômes pour mieux vivre ce moment, il reste conseillé de consulter un médecin lorsque l’on en souffre.