Le choix de l’eliquide est une véritable problématique notamment pour les nouveaux vapoteurs. La multiplication croissante du nombre d’enseignes qui se spécialisent dans la fabrication et la commercialisation d’eliquides ne facilite pas la tâche. La provenance du produit constitue un des critères principaux à considérer. Le eliquide france représente notamment le meilleur choix. En effet, les eliquides français sont soumis à des normes strictes qui ont été adoptées en vue de garantir une utilisation saine et sécuritaire.

La directive européenne TPD

La cigarette électronique est soumise à la directive européenne TPD (Tobacco Product Directive) 2014/40/UE du 3 avril 2014, entrée en vigueur à la date du 19 mai 2014, qui régit la fabrication, la présentation et la commercialisation du tabac et qui impose, entre autres, l’interdiction :

  • de toute forme de publicité pour les cigarettes électroniques,
  • des eliquides présentant une teneur en nicotine supérieure à 20mg/ml,
  • des flacons de eliquide ayant une contenance supérieure à 10 ml,
  • de la commercialisation de produits qui n’ont pas été soumis à la Commission européenne dans un délai de 6 mois avant sa mise sur le marché,

Cette directive instaure les réglementations concernant les cigarettes électroniques et tous les produits associés dans l’Union européenne. Les moyens d’application de ces normes diffèrent d’un pays à l’autre.

Ainsi, la France a adopté l’ordonnance n° 2016-623 du 19 mai 2016 en transposition de la directive européenne TPD.

La norme AFNOR qui s’applique aux eliquides français

Les fabricants de eliquides français sont tenus de se référer à la norme AFNOR norme XP D90-300-2  prévoyant :

  • La présentation du produit dans un flacon avec bouchon compte-gouttes et sans bisphénol A,
  • L’utilisation de Propylène Glycol (PG) et de Glycérine Végétale (VG) répondant aux normes pharmaceutiques, d’alcool et arômes réservés à l’usage alimentaire,
  • L’utilisation d’ingrédients qui ne figurent pas dans la liste des composants interdits présentant des dangers pour la santé en inhalation,
  • La mention de tous les ingrédients, du pourcentage PG/VG, de la teneur en nicotine, de la date limite d’utilisation sur l’étiquette,
  • La fourniture d’une notice d’usage du produit contenant les précautions à prendre pour une utilisation sécuritaire.

Les normes ISO concernant les eliquides

Les eliquides français répondent également à différents normes ISO dont :

  • la norme ISO 8317 qui impose le conditionnement des produits dans un flacon doté d’un bouchon avec sécurité enfant : ouverture avec pression en même temps,
  • la norme ISO 9001 qui s’applique à la méthode de fabrication et à la qualité des produits,
  • la nouvelle norme ISO 20714, publiée et confirmée le 30 novembre 2019, représentant une technique de détermination de la teneur en nicotine et en PG/VG dans les eliquides.

Autres réglementations

En plus de ces normes, le fabricant est dans l’obligation de faire paraitre différents pictogrammes de sécurité sur l’étiquette, à savoir :

  • le logo lié à l’écologie pour signaler la présence de produits présentant d’éventuels effets environnementaux parmi les composants,
  • l’indication DANGER montrant que le produit présente des effets indésirables et provoque notamment des inflammations en cas de contact direct avec la peau,
  • la tête de mort pour les eliquides contenant de la nicotine, suivant le règlement CLP,
  • le signe d’interdiction d’utilisation pendant la grossesse et l’allaitement et pour les mineurs,
  • l’intégration du triangle d’avertissement en braille à destination des utilisateurs malvoyants.