acheter un logement neuf

Si vous êtes en recherche d’une résidence principale, il est important de s’informer sur les dispositifs gouvernementaux permettant d’aider les ménages à devenir propriétaires de leur logement. Le Prêt-à-Taux-Zéro est attribué aux foyers modestes et intermédiaires sous conditions de ressources. Pour en bénéficier, il est obligatoire de ne pas avoir été propriétaire de son logement dans les deux années précédant la demande.

Il est également essentiel de savoir sur le Prêt-à-Taux-Zéro que celui-ci ne peut financer la totalité de votre achat. Il doit donc être complété par un ou plusieurs prêts et ne peut excéder leur montant total. Sachez enfin que le Prêt-à-Taux-Zéro est gratuit et qu’il est remboursable sur une période 20, 22 ou 25 ans. Il bénéficie en outre d’une période de différé qui permet aux ménages de ne pas payer de mensualités pendant une durée de 5 à 15 ans. Présentation.

A Savoir sur le Prêt-à-Taux-Zéro pour en bénéficier

Pour obtenir un prêt à taux zéro pour l’achat de son logement, il est indispensable que vos revenus n’excèdent pas un plafond, calculé à partir de la position géographique de votre logement et du nombre de personnes destinées à l’occuper. Pour réaliser ce calcul, les autorités s’appuient sur la déclaration fiscale N-2 du ménage. Vous pouvez utiliser des simulateurs gouvernementaux pour déterminer la zone dans laquelle se trouve votre logement et ainsi anticiper le montant approximatif du prêt qui vous sera accordé.

Il est également important de savoir sur le Prêt-à-Taux-Zéro que celui-ci s’applique aussi bien aux logements neufs qu’au bâti ancien. Cependant, les biens anciens devront nécessairement se trouver dans des zones B2 et C, et nécessiter des travaux représentant au moins 25% du montant de l’opération à financer. En outre, ces travaux devront permettre de réduire la consommation énergétique annuelle au seuil de 331 kWh/m2.

courtier en immobilier neuf

Comment est déterminé le montant du Prêt-à-Taux-Zéro ?

Pour tout savoir sur le Prêt-à-Taux-Zéro, il peut être judicieux de s’informer auprès de votre courtier en immobilier qui dispose de connaissances spécifiques et saura vous accompagner dans la demande de prêt auprès des établissements bancaires. Cependant, sachez que le calcul du montant de votre Prêt-à-Taux-Zéro se base essentiellement sur quatre critères : l’ancienneté du logement, le nombre d’occupants, la position géographique du bien et son montant d’achat.

Rappelez-vous que votre Prêt-à-Taux-Zéro ne peux prendre en charge la totalité du coût de l’opération. Il ne représentera donc qu’une partie du coût total de l’achat. Pour estimer son importance, il vous faudra multiplier votre plafond par la part du prix prise en charge, qui se détermine elle-même par la zone dans laquelle se trouve le logement et le nombre d’occupants. Pour les logements anciens, la part est de 40% du prix d’achat, tandis que celle des logements neufs varie entre 20 et 40%.

A qui s’adresser pour bénéficier du Prêt-à-Taux-Zéro ?

Autre élément à savoir sur le Prêt-à-Taux-Zéro, celui-ci n’est pas un droit opposable. En effet, l’emprunteur doit effectuer sa demande auprès d’un organisme prêteur de son choix mais ce dernier n’a pas obligation de l’accorder. Comme pour tout prêt immobilier, c’est à lui d’apprécier la solvabilité et les capacités de remboursement des ménages. Une fois cette évaluation effectuée, il fait une offre de prêt au demandeur qui peut d’ailleurs comparer de multiples propositions auprès de banques différentes.

Le délai de remboursement du Prêt-à-Taux-Zéro dépend avant tout de vos revenus. Les banques indexeront leur proposition sur vos ressources mais prendront aussi en compte la composition de votre foyer fiscal ainsi que la zone géographique dans laquelle se trouve votre logement. En moyenne, la durée de remboursement s’étend sur une période de 20 à 25 ans et les emprunteurs peuvent par ailleurs jouir d’une période de différé de 5 à 15 ans, pendant laquelle ils n’auront pas à payer de mensualités.