femme relax

Le coup de blues, les troubles de l’humeur et du sommeil, la déprime voire la dépression sont malheureusement le lot de nombreuses femmes à l’approche ou pendant la ménopause. La bonne quarantaine et la cinquantaine débarquent avec leur lot de perturbations hormonales, de dérèglements du rythme circadien, de sueurs nocturnes, de bouffées de chaleur… et de questions. Bonne nouvelle : les chercheurs commencent à cerner ce qui se passe pendant la périménopause… et la luminothérapie pourrait bien s’imposer comme votre meilleure alliée.

La luminothérapie et l’ajustement des phases de sommeil

Il a été établi depuis longtemps que la luminothérapie (ou traitement par la lumière thérapeutique, utilisant une lumière à spectre complet en bloquant la lumière ultraviolette) est efficace pour traiter la dépression causée par le trouble affectif saisonnier (TAS). Selon les données présentées lors de la conférence annuelle sur la ménopause, qui a eu lieu à San Diego en 2019, la combinaison de la luminothérapie avec l’ajustement actif des phases de sommeil pourrait aider de manière significative les femmes souffrant de dépression et de problèmes de sommeil dus à la périménopause.

La lumière imitant les rayons du soleil et les modifications des habitudes de sommeil sont des remèdes non invasifs et efficaces pour accompagner les femmes dans cette phase souvent compliquée. L’importance de cette découverte réside dans le fait que les options thérapeutiques actuelles sont les antidépresseurs ou les œstrogènes, qui peuvent tous deux provoquer des effets secondaires plus ou moins lourds.

lumière naturelle en foret

Comment la luminothérapie améliore-t-elle le sommeil et l’humeur ?

Les effets bénéfiques se manifestent au niveau des yeux et non de la peau. Des études ont porté sur des sujets atteints de TAS qui ont été exposées à une lumière ambiante intense imitant les rayons du soleil. Un groupe portait un maillot de bain et avait les yeux masqués. Le second groupe avait le corps couvert mais les yeux exposés. Le groupe de personnes ayant les yeux couverts n’a pas reçu ce coup de boost que l’on a expérimenté chez les autres sujets. La lumière doit être perçue par la rétine et par le tractus hypothalamique. Elle atteint ensuite la glande pinéale où la mélatonine est sécrétée.

Si une femme atteinte de dépression reste debout toute la nuit, son humeur s’améliorera sensiblement… mais au détriment de sa santé. Nous savons également que l’utilisation de la luminothérapie seule peut prendre jusqu’à huit semaines pour avoir des effets positifs en cas de dépression non saisonnière, et plus vous êtes âgée, plus cela semble prendre du temps. En combinant l’ajustement du sommeil à la luminothérapie, les effets sont non seulement plus intenses, mais aussi et surtout plus rapides à se manifester. Rappelons que la luminothérapie implique l’exposition non directe à une lampe spéciale dont le spectre imite celui du sommeil, selon une durée qui dépend directement de la puissance en lux de l’appareil. Pour aller plus loin, consultez ce dossier signé Wizza : https://www.weeza.fr/luminotherapie/.