écoconduite

Savez-vous qu’une voiture rejette 3 fois son poids de polluant par an ? En adoptant une autre manière de rouler comme l’écoconduite ou le covoiturage, vous allez participer à réduire la pollution tout en faisant du bien à votre portefeuille.Voici comment avoir une conduite écoresponsable.

Qu’est-ce que la conduite écoresponsable ?

Une conduite écoresponsable dite « écoconduite » est une manière d’adopter une conduite souple et modérée qui va non seulement respecter l’environnement, mais aussi réduire votre consommation de carburant, ce qui implique inévitablement une réduction de l’émission des gaz à effet de serre. Cette conduite aide aussi à améliorer la sécurité du conducteur ainsi que de ses passagers.

Quand vous n’êtes pas obligé de prendre votre véhicule, il faut si possible privilégier l’écomobilité, avec le covoiturage ainsi que les moyens non polluants comme le vélo, la trottinette, le roller ou encore la marche à pied. Les transports en commun que sont le train, le bus, le métro ou encore le tram représentent d’excellentes alternatives, mais ne suffisent pas toujours, surtout si l’on réside en zone rurale.Décider d’opter une conduite écoresponsable, c’est adopter de nouveaux réflexes et des gestes écologiques pour faire la différence comme conduire en douceur, entretenir régulièrement son véhicule, diminuer sa surconsommation.

Les écogestes pour une conduite écoresponsable

Plusieurs gestes peuvent d’ores et déjà vous aider à adopter une conduite écoresponsable.

Avant de prendre le volant

  • Allégez votre voiture le plus possible, car cela impacte directement la consommation d’essence ou de diesel : supprimez tout ce dont vous n’avez pas besoin dans le coffre. N’oubliez pas que l’aérodynamique joue un rôle dans la consommation, c’est pourquoi vous devez retirer les accessoires comme les coffres de toit, les portes-vélos ou porte-bagages qui accroissent la résistance à l’air, si bien évidemment vous ne les utilisés pas.
  • Avant de prendre la route – préparez votre route : utiliser le GPS est un excellent moyen de gagner non seulement du temps, de ne pas vous perdre et donc ne pas consommer du carburant.
  • Vérifiez régulièrement la pression des pneus : si vous roulez quotidiennement, essayez de contrôler la pression des pneus une fois par mois. En effet, un pneu sous-gonflé augmente sensiblement la consommation de carburant, sans oublier que cela affecte votre tenue sur route et la distance de freinage.
  • Pensez à prendre une marge de temps supplémentaires de 5 % sur le temps de votre trajet initial pour vous prémunir des aléas éventuels que vous pourriez rencontrer sur la route. Le but étant de conserver en toute quiétude votre conduite écoresponsable.

Pendant que vous roulez en voiture

  • Utilisez les instruments à disposition, à savoir le compte-tours (on change habituellement de rapport de vitesse quand on dépasse les 2 000 tours/minute pour un moteur diesel ou 2 500 tours/minute pour un moteur essence), l’ordinateur de bord, le régulateur de vitesse, etc.
  • Roulez plus doucement et moins vite : en diminuant votre vitesse de 10 km/h, vous économisez du carburant. De plus, en roulant moins, vite, vous ralentissez plus facilement, vous maitrisez mieux les distances de sécurité. Par exemple : En effectuant 15 000 kilomètres par an l’économie peut atteindre facilement 300 € pour un véhicule diesel et plus de 400 € pour un véhicule à essence.

Un exemple en France sur un trajet Le Mans – Angers, d’une distance d’environ 100 kms, en roulant à 120 km/h au lieu de 130 km/h :

  • a) Je perds 4 minutes mais j’économise 10 % de carburant
  • b) Je perds 6 minutes mais j’économise 5 % de carburant
  • c) Je perds 8 minutes mais j’économise 15 % de carburant

Bonne réponse : A – je perds 4 minutes mais j’économise 10 % de carburant

Une perte de temps dérisoire pour un gain de carburant non-négligeable.

  • N’hésitez pas à engager le rapport supérieur le plus vite possible : aujourd’hui, de plus en plus de véhicules disposent d’un indicateur de changement de rapports de vitesse sur leur tableau de bord.
  • Décélérez doucement et progressivement et n’oubliez pas d’utiliser le plus possible le frein moteur pour réduire non seulement la consommation de carburant, mais pour diminuer aussi l’usure des freins. Sachez que laisser le frein moteur ne fait pas consommer le véhicule à contrario de passer votre boîte de vitesse au point mort.
  • Coupez le moteur de votre voiture quand vous êtes à l’arrêt (stationnement prolongé, dans une file d’attente, etc.) : au-delà de 10 secondes d’arrêt, vous pouvez couper votre moteur, cela va engendrer moins de pollution sonore et résiduelle. Et, au moment de redémarrer, évitez d’appuyer sur la pédale d’accélérateur. Là aussi les évolutions technologiques offrent dans les véhiculent ressent de vous proposer le start-end-stop.

Ces quelques recommandations vous permettront d’acquérir de l’expérience en tant que conducteur écoresponsable.