cheveux

Bien qu’il s’agisse d’une méthode qui existe depuis plusieurs années, le plasma riche en plaquettes n’a connu un réel engouement que depuis peu. Reconnu principalement pour sa capacité à offrir une peau souple et éclatante, ses bienfaits au niveau capillaire font actuellement la une des solutions beautés tendance. En effet, il s’agit d’une technique qui a su faire ses preuves tant dans la stimulation de la croissance des cheveux que pour l’amélioration de la santé du cuir chevelu. Attirant davantage l’attention pour ses effets considérable en tant que traitement capillaire, l’injection de PRP mérite néanmoins d’être connue en profondeur avant de l’adopter. Zoom sur les essentiels à connaître concernant ce procédé !

Qu’est-ce que le plasma riche en plaquette ?

Contrairement à ce que peuvent penser la majorité des individus, le plasma riche en plaquettes (PRP) n’est aucunement un traitement chimique qui s’achète en pharmacie. Il s’agit en effet d’un extrait de plaquettes concentrées provenant du propre sang du patient souhaitant réaliser une injection.  Contenant des paquets d’hormones de croissance et de cytokines, l’ensemble optimise la reconstruction des tissus pour améliorer la guérison. En outre, lorsque le PRP est injecté dans la zone à traiter, il rétablit le flux sanguin, la croissance de nouvelles cellules et la régénération des tissus.

Les injections de PRP en profondeur dans le cuir chevelu peuvent stimuler les protubérances du derme appelés cellules de la papille dermique. Ces dernières jouent un rôle important dans la croissance des cheveux puisqu’elles sont la source de d’oxygène et de nutriments au niveau des couches externes de cellules épidermiques. L’activation des papilles dermiques assure une reconstitution express des poils. Ainsi, le plasma favorisera la croissance du fait qu’il contiendra plus de globules blancs et des plaquettes, ce qui peut relancer l’activité folliculaire et entraîner une nouvelle pousse des cheveux. Par ailleurs, le traitement PRP a été prouvé pouvant améliorer non seulement la quantité, mais aussi la qualité des cheveux en augmentant l’épaisseur de la fibre capillaire.

Le fonctionnement du procédé d’injections de plasma riche en plaquettes

Ce processus implique un prélèvement de sang sur le patient, qui est ensuite placé dans une centrifugeuse pour séparer le plasma riche en protéines. Ce plasma riche en plaquettes est ensuite réinjecté dans les zones nécessaires, ce qui, dans le cas de la perte de cheveux, est le cuir chevelu.

Un minimum de trois séances à quatre semaines d’intervalle est nécessaire pour obtenir des résultats appréciables. On peut poursuivre le traitement jusqu’à six à neuf séances. Néanmoins, il faut attendre huit à douze semaines pour voir les résultats. D’ailleurs, il est tout à fait possible de poursuivre les séances à des fins d’entretien, même après le nombre initial de séances requis, et ces séances peuvent être répétées tous les deux mois pendant six à neuf séances. Le praticien qui interviendra sur votre cuir chevelu pourra vous conseiller concernant le renouvellement de la procédure.

Si l’idée de multiples injections dans le cuir chevelu vous semble insupportable, la gestion de la douleur avec le PRP comprend une anesthésie topique et un glaçage. Comme les injections se font dans le cuir chevelu et que celui-ci est un tissu dense, la douleur est minime, mais tout à fait surmontable.

Bien que cela puisse sembler effrayant, cette thérapie n’a pas d’effets secondaires majeurs.  L’efficacité est même jugée à hauteur 60 à 70 % d’amélioration moyenne.