Principale arme de destruction des écosystèmes terrestres, le plastique est partout autour de nous. Utilisé pour à peu près tout aujourd’hui, sa praticité et la beauté qu’elle sert à créer n’ont d’égal que son pouvoir de pollution. Selon les études de l’organisation WWF, le cycle de dégradation du plastique excède 400 ans. C’est le temps pour ce matériau de contaminer l’environnement sur plusieurs générations. Comment participer à la réduction des déchets plastiques ? Voici des éléments de réponse.

À travers des gestes simples du quotidien

La réalité bien décevante est qu’il soit impossible d’interdire ou même de bannir intégralement le plastique de nos habitudes de vie. Cependant, il est possible de migrer vers une utilisation propre et écologique. La première des résolutions à prendre dans les ménages est de produire moins de déchets plastiques. Par exemple, en optant pour une bouteille d’eau réutilisable au lieu d’une bouteille en plastique commune.

Vous pouvez décider de faire vos courses en vrac ou en grands conditionnements. Ce sont des options qui diminuent le nombre d’emballages plastiques utilisés. Préférez les produits hygiéniques solides aux options liquides puisque ces derniers sont souvent conditionnés en flacons plastiques. Par ailleurs, en consommant juste une bouteille d’eau conditionnée vendue dans les grandes surfaces et autres commerces, vous produisez environ 15 kilos de déchets chaque année. Le plus écologique est donc de prendre l’eau au robinet dans un verre.

Repensez à vos habitudes de vies. Vous pourrez recenser un grand nombre de leviers sur lesquels il est possible de jouer afin de participer activement à la réduction des déchets plastiques.

S’engager dans les causes dédiées

Il est vrai que le plastique coûte moins cher que la plupart des autres matières. Sa production en masse dépasse de loin les moyens de recyclage disponibles. L’une des manières de contribuer à la lutte contre la progression de ce fléau écologique, c’est d’encourager les entreprises et ONG engagées dans ce combat. Vous aurez de plus amples informations ainsi que des preuves réelles sur les effets du plastique sur la santé et l’écosystème.

Ces détails vous permettront d’avoir de bons arguments pour convaincre d’autres personnes à votre tour. Vous en retiendrez certainement des astuces et idées qui vous serviront pour réduire plus encore votre quote-part de déchets plastiques. Par ailleurs, en tant qu’éducateurs de la jeunesse de demain, en vous engageant dans ces causes et campagnes vous donnez le bon exemple à ces derniers.

Se conformer aux dispositions de l’Union européenne

D’ores et déjà banni de l’Union européenne, le plastique non recyclable est désormais interdit dans les pays concernés. Ainsi, à compter de 2021, les objets comme les couverts de tables, les pailles et gobelets en polystyrène expansé ou non ne devront plus être disponibles. Le respect de ces normes est donc un bon moyen pour tout le monde de faire un pas vers une consommation plus responsable.

En France, plusieurs autres mesures sont entreprises par les gouvernements et les organismes de plasturgie pour réduire significativement les impacts des déchets plastiques. On peut notamment citer le plan d’économie circulaire dont l’objectif est de recycler 100 % du plastique à l’horizon 2025. Des améliorations sur la faune marine et sur l’environnement en général sont attendues.